Loris et Cathy

Rédigé par : Loris Vitry (coach personnel) Supervisé par : Cathy Maillot (ostéopathe)

Avertissement : Consultez obligatoirement votre médecin en matière de santé. Un magnétiseur guérisseur, un thérapeute énergétique ou un coach spirituel ne guérit absolument rien, mais impulse une énergie subtile et une prise de conscience qui favorisent votre auto-guérison.


La blessure d'injustice, généralement nommée "syndrome de Caliméro" correspond à un mal-être permanent accentué par des plaintes répétées mais aussi à un sentiment constant d'inégalité.

La personne souffrant de cette blessure se sent généralement anxieuse, oppressée, victimisée, mais surtout, absolument pas entendue, ni comprise.

Selon ses croyances, très régulièrement infondées, elle représente un véritable problème pour les autres, que ce soit par rapport à son cercle proche, son travail ou bien encore envers la société.

Mais quels sont les symptômes d'une blessure d'injustice ?

Quels en sont les causes ?

Et surtout, peut-on vraiment en guérir ?

Faisons le point dans cet article.

Blessure d'injustice

Qu'est-ce que la blessure d'injustice ?

Se plaindre est un besoin que nous possédons tous.

En effet, il est même plutôt sain de se plaindre, cela permet de crever l'abcès, de pouvoir dédramatiser une situation mais aussi de réaliser ce que l'on nomme un "deuil collectif".

En revanche, la blessure d'injustice ou bien encore le syndrome de Caliméro identifie un malheur constant ou à une plainte perpétuelle de la part de la personne qui en souffre.

La personne éprouvant une blessure d'injustice peine véritablement à exister autrement que par ses souffrances et demande de la part de son entourage une attention et un réconfort constants.

Attention toutefois, ces injustices ne sont pas forcément fondées.

En effet, il est possible qu'elles soient inventées ou amplifiées par la personne qui les subit.

Le sentiment d'injustice devient alors véritablement une manière de vivre.

Il est important de rappeler qu'un syndrome n'est nullement une maladie !

Il s'agit, au contraire, d'un ensemble d'éléments distincts mais aussi de symptômes qu'une personne est susceptible de développer lors de certaines pathologies ou bien encore dans certaines circonstances cliniques.

Les symptômes d'une blessure d'injustice

Chez les personnes souffrant d'une blessure d'injustice, cette dernière va manifester son mal de différentes façons, mais généralement :

  • Tendance à se victimiser en permanence et à prononcer des expressions appartenant au champ lexical de la persécution.
  • Éprouve un sentiment d'insatisfaction permanent.
  • Fait très régulièrement des reproches injustifiés, va râler, être de mauvaise humeur, pessimiste, tout interpréter négativement, jusqu'à atteindre une véritable rigidité envers les autres personnes.
  • Possède une très faible estime d'elle-même, reste convaincue qu'une forme de fatalité s'abat sur elle.

Ce sentiment d'injustice va prendre de la place dans son quotidien et va pleinement faire partie de ses habitudes.

Paradoxalement, cette personne aura tendance à se complaire dans cette position d'opprimé et plus généralement, dans une spirale de pensées négatives.

D'ailleurs, elle ne se rendra même pas compte qu'elle se positionne toujours en "victime", même lorsque son entourage l'en informe.

Ce dernier est d'ailleurs très impacté par ces plaintes répétitives, et au final cela engendre un risque de mise à l'écart.

La personne peut ainsi avoir tendance à :

  • se replier sur soi,
  • déprimer
  • perdre toute estime de soi

Dépasser ses blessures profondes sera alors très compliqué.

Les causes de cette blessure

Tout à chacun peut un jour souffrir ponctuellement d'un sentiment d'injustice.

Cela fait généralement suite à un événement fragilisant, et peut aussi bien toucher les hommes que les femmes.

Certains réussissent à braver rapidement cette blessure psychologique, mais pour d'autres, elle risque de persister et d'être invalidante sur le long terme.

Généralement, les personnes souffrant de cette blessure morale sont issues d'un entourage engagé contre l'injustice ou dont un membre a connu une injustice.

C'est le cas, par exemple :

  • d'un parent qui s'est fait licencier de manière abusive,
  • d'une sœur qui s'est fait racketter durant sa scolarisation,
  • d'un membre de sa famille qui a connu un chômage persistant…

Autrement dit, cette personne a grandi dans un modèle dans lequel règne injustice et aura véritablement tendance à reproduire ce schéma.

Cette blessure intérieure peut provenir également d'un traumatisme lié à une injustice qu'elle a vécue, mais peut aussi être liée à un refoulement.

C'est-à-dire à une volonté de cacher son mal-être.

Ce sont alors des personnes qui se plaignent en permanence pour ne pas avoir à montrer leurs problèmes personnels.

Ces plaintes sont dans l'intention de réussir à détourner l'attention de leurs véritables souffrances.

Enfin, ce sentiment peut être associé à la volonté d'attirer l'attention, de se mettre en scène afin de se créer un monde imaginaire difficile dans le but que leur entourage s'intéresse à elles.

Blessure d'injustice : les solutions pour guérir

Il s'agit véritablement d'une blessure émotionnelle, qui s'identifie par le sentiment d'injustice, le manque de confiance en soi, mais aussi le fait de se sentir :

  • délaissé,
  • méprisé,
  • dénigré
  • mis à l'écart.

Mais comment réussir à reconnaître cette blessure affective mais surtout comment lutter contre ce sentiment ?

Il est très important de transformer cette blessure en force.

Il peut être intéressant d'évacuer cette blessure intérieure, tristesse, rancœur, peur ou colère par l'écrit, le dessin, le chant, ou bien encore la danse.

Il va falloir ensuite, arrêter de penser que c'est aux autres de changer.

Apprendre à formuler ses pensées afin de comprendre qu'en face de nous ne se trouvent pas forcément des ennemis.

Mais également d'accepter que la vie est imparfaite et qu'elle ne peut pas toujours aller dans le sens désiré.

Ainsi, il sera possible de réparer ses blessures, mais surtout de prendre assez de recul pour changer progressivement de posture.

La cicatrisation peut se réaliser grâce à la méditation, l'hypnose, le yoga, l'acupuncture, la réflexologie, la relaxation, ou bien encore la musicothérapie…

Consulter un professionnel

La plus grosse difficulté consiste à accepter de se voir tel que l'on est.

En effet, la personne qui se plaint régulièrement ne se rend pas souvent compte de ce qu'elle véhicule.

Ce qui fonctionne généralement très bien, c'est la vidéo.

Un proche peut filmer ou enregistrer "le plaintif" et lui montrer ensuite son comportement.

Cela permet de faire une mise en miroir et souvent la personne prend conscience de son attitude.

Il est également nécessaire de trouver l'origine de cette blessure profonde.

L'émancipation du syndrome de Caliméro va très régulièrement passer par la consultation d'un professionnel tel que :

  • Thérapies Comportementales et Cognitives,
  • psychologue,
  • psychothérapeute,
  • psychiatre,
  • hypnothérapeute,
  • sophrologue…

Ce professionnel va aider le patient à essayer de comprendre comment ce sentiment a commencé.

Pour faire face aux blessures du passé, développer vos capacités énergétiques et psychiques peut également s'avérer très enrichissant !

Vous souhaitez en apprendre plus ? Découvrez notre atelier vidéo gratuit !


Envie de développer vos capacités énergétiques et psychiques ? Voici la formation qu'il vous faut !

Lire aussi :

Comment ouvrir et nettoyer le chakra de la gorge ?

Pour changer le monde, il faut se changer soi-même !

Catégorie : Nettoyage énergétique


MISE A JOUR : toutes nos formations (formation magnétisme, formation thérapeute énergétique, formation coach spirituel, formation voyance, formation Reiki) ont été regroupé en une seule et même formation : "Développez vos dons".