Consécration : que signifie consacrer ?


Auteur: Loris Vitry (coach en développement personnel)
Supervision: Cathy Maillot (ostéopathe D.O.)
Tous deux sont thérapeute énergétique et spirituel.


Avertissement: Consultez obligatoirement votre médecin en matière de santé.


Vous vous êtes récemment intéressé à l’univers religieux ?

Si c’est le cas, il est possible que vous ayez soulevé la même remarque que nous.

En effet, dans toutes les œuvres se rapportant à la religion et à la divinité, il est difficile de ne pas remarquer la présence du mot « consacrer ».

Mais quelle est sa signification réelle ?

En quoi consiste la consécration ?

Découvrons les réponses à ces questions sans plus attendre.

Consécration : que signifie consacrer ?

Consacrer : définition et signification

En se référant à la définition des dictionnaires, le mot « consacrer » désigne une action visant à rendre sacré un lieu, une personne ou encore un objet.

Ce mot peut également désigner le fait de donner ou d’offrir quelque chose à un saint ou à une divinité.

À noter que lors d’une cérémonie de consécration, un rite religieux est nécessaire.

C’est le cas, par exemple, des consécrations chrétiennes suivantes :

  • la consécration de l’hostie qui est un moment important lors de la célébration de l’eucharistie ;
  • la consécration d’un diacre, d’un prêtre ou encore d’un évêque lors de l’ordination ;
  • la consécration pastorale d’un pasteur ;
  • la consécration d’un édifice religieux ou dédicace, etc.

À l’époque romaine, tout personnage politique important et apprécié du grand public faisait également l’objet d’une consécration après leur mort.

Cela concernait principalement l’empereur ainsi que la famille impériale.

On cite, à titre d’exemple, Jules César, Faustine l'Ancienne ou encore Faustine la Jeune.

Le but de cette pratique est de reconnaître et de renforcer la légitimité du successeur.

Il s’agit également d’une commémoration de la mort d’une personne chère à l’empereur.

Dans le monde romain, l’antonyme de consécration est « Damnatio memoriae » qui se traduit littéralement par « damnation de la mémoire ».

Cette cérémonie était accordée aux personnages politiques non appréciés par le public.

Elle consiste à rayer des archives nationales et historiques toutes mentions se rapportant au personnage concerné.

En quoi consiste la consécration à Dieu ?

La consécration à Dieu, se consacrer à Dieu, avoir une vie consacrée à Dieu, toutes ces expressions conduisent à la même signification : se donner pleinement à Dieu.

En d’autres termes, il s’agit de se vouer et de se mettre au service de Dieu et de l’église.

En général, nombreuses sont les personnes qui ont une mauvaise image ou une représentation erronée de la consécration.

En effet, les premières images qui viennent souvent à l’esprit à la mention de ces expressions sont :

  • des édifices religieux (église, cathédrale, monastère) à l’atmosphère silencieuse, sinistre et froide ;
  • une vie ennuyeusement calme et démoralisante ;
  • des prêtres et des pasteurs au caractère froid.

Cependant, il faut savoir qu’il ne s’agit que des préjugés.

En effet, d’une part, la consécration à Dieu se définit comme étant une grande histoire d’amour entre soi et Dieu.

En se consacrant à Lui, nous nous engageons à Lui offrir notre être en entier, que ce soit au niveau physique ou spirituel.

Cet engagement de s’offrir implique également que nous renonçons à notre volonté, et ce, tout au long de notre vie.

Cela marque non seulement la profondeur de notre engagement, mais permet aussi de se connaître un peu plus.

D’autre part, avoir une vie consacrée à Dieu est loin d’être une vie ennuyeuse.

Au contraire, la consécration s’apparente au fait de gravir une montagne impossible à escalader.

Cependant, la vue ainsi que la sensation, une fois arrivée au point culminant, sont inégalables.

En d’autres termes, surmonter les difficultés et les obstacles rencontrés sur le chemin de la consécration est souvent difficile.

Il faut, entre autres, faire abstraction des préjugés et des mauvaises images qui y sont associées.

Toutefois, au bout du chemin, il y a une récompense qu’on ne peut trouver nulle part ailleurs qu’en Dieu.

La consécration en Dieu nécessite également de la passion, du courage ainsi que de la détermination.

Avec ces 3 qualités, il sera facile de dédier votre vie à Dieu et d’apprécier chaque étape franchie.

Vous aurez aussi envie d’aller encore plus loin à chaque obstacle surmonté.

En conclusion, la consécration est une action bien plus profonde que de rendre sacré quelque chose ou bien quelqu’un.

Derrière cette définition se cache, en effet, tout un chemine et tout un processus qui nécessitent un engagement profond et une implication de soi sans faille.

En outre, il convient de ne pas oublier que la consécration est un chemin semé d’embûches.

Il est ainsi primordial de faire preuve de persévérance, de motivation, de conviction de foi et de courage.

Tout cela sans oublier les qualités principales qui sont l’amour et la passion en Dieu.


Bilan énergétique et spirituel

Nous vous proposons d'établir un bilan extrêmement précis de votre situation dans le monde invisible. Pour ce faire, nous utilisons notre pendule et plusieurs cadrans de radiesthésie.


Lire aussi:

Quelle est la fréquence vibratoire de l’argent ?

Quelle méditation pour augmenter sa fréquence vibratoire ?

Catégorie: Spiritualité et spiritisme