Voyance et Nostradamus : qui est-il vraiment dans l’invisible ?


Auteur: Loris Vitry (coach en développement personnel)
Supervision: Cathy Maillot (ostéopathe D.O.)
Tous deux sont thérapeute énergétique et spirituel.


Avertissement: Consultez obligatoirement votre médecin en matière de santé. Un magnétiseur guérisseur, un thérapeute énergétique ou un coach spirituel ne guérit absolument rien, mais impulse une énergie subtile et une prise de conscience qui favorisent votre auto-guérison.


Le monde de la voyance est animé par de nombreux voyants et astrologues.

Nostradamus est l’un des voyants les plus connus.

Cette grande renommée lui est accordée par la fiabilité des prédictions qu’il a faites depuis des siècles.

Il est l’auteur de nombreux quatrains qui annonceraient des bouleversements et des catastrophes dans le monde.

Qui est vraiment ce voyant aux prédictions troublantes ?

Voici l’essentiel à savoir sur Nostradamus.

Voyance et Nostradamus : qui est-il vraiment ?

Qui est Nostradamus ?

De son vrai nom Michel de Nostredame, Nostradamus est un apothicaire et auteur français.

Il est né le 14 décembre 1503 à Saint-Rémy-de-Provence.

Son père Jaume de Nostredame était un marchand de céréales et copiste avant de devenir notaire.

Quant à sa mère, Renée de Sainte-Marie, elle est la petite fille du célèbre médecin et trésorier de la cour royale de Saint-Rémy, Jean de Saint-Rémy.

C’est d’ailleurs ce dernier qui a aidé le père de Nostradamus à devenir notaire.

Très jeune, Nostradamus partit pour Avignon rejoindre sa tante Marguerite en vue de faire ses études pour l’obtention du diplôme de Bachelier en arts.

En plus de son incroyable mémoire et de son caractère enjoué, Nostradamus était très travailleur.

Il aidait énormément le mari de sa tante Pierre Joannis dans son travail de teinturier.

Il était surnommé « le jeune astrologue » par ses camarades.

En effet, Nostradamus avait l’habitude de signaler et d’expliquer les phénomènes célestes que ses camarades trouvaient alors mystérieux.

Il leur donnait des éclaircissements sur les astres, les étoiles filantes, les météores, les brouillards, et bien d’autres phénomènes.

À l’université d’Avignon, Nostradamus devait apprendre la grammaire, la philosophie et la rhétorique.

Mais il sera contraint par l’arrivée de la peste en 1520 de quitter l’université après seulement un an d’étude.

Alors apothicaire, Nostradamus va s’inscrire en octobre 1529 à l’université de Montpellier en vue de l’obtention du doctorat en médecine.

Il s’est fait tôt remarquer par ses nombreux remèdes qu’il a créés en tant qu’apothicaire.

Cependant, cela lui sera préjudiciable, car il se fera expulser après avoir enfreint le règlement de la faculté en pratiquant ce métier manuel.

Ce sont là les seules traces du passage de Nostradamus à l’université de Montpellier.

Vers 1533, Nostradamus va s’installer à Agen.

Il y donnait des soins en médecine à domicile.

Aucune information précise n’est donnée sur la durée de son séjour à Agen.

Certains documents évoquent trois ans pendant que d'autres font état de cinq ans plutôt.

Nostradamus s’est marié vers 1534 avec Henriette d’Encausse.

Celle-ci lui a donné deux enfants, une fille et un garçon.

Très tôt, la fille ainsi que sa femme vont perdre la vie des suites d’une épidémie.

Après la disparition de sa famille, Nostradamus va se remettre à voyager.

Il a fait un tour de la France entre 1539 et 1545.

Cela lui a permis de faire la rencontre de nombreux savants, médecins.

En 1547, il se remaria avec Anne Ponsard, avec qui il a eu six enfants.

De 1547 à 1549, Nostradamus a effectué de nombreux voyages en Italie.

Il y rencontra un spécialiste en alchimie.

Ce dernier lui montrera les vertus des confitures qui guérissent.

De retour en France, il publiera de nombreux ouvrages entre 1550 et 1555.

Parmi ces ouvrages on retrouve les prédictions qui sont publiées de manière cyclique.

Ces prophéties ont fait la grande célébrité de Nostradamus.

Il sera convoqué à la cour en 1555 par la reine Catherine de Médicis, mais il ne s’y rendit pas et s’enfuit pour Paris.

Nostradamus fut retrouvé mort au matin du 2 juillet 1566 à Salon-de-Provence des suites d’un œdème cardio-pulmonaire.

Le livre des prophéties de Nostradamus

La toute première édition du livre des prophéties de Nostradamus a été publiée le 4 mai 1555.

Il existe d’autres éditions, mais ces dernières sont considérées comme antidatées ou piratées.

L’édition la plus admise est celle de septembre 1557.

Elle aurait été publiée du vivant de Nostradamus.

Le livre des prophéties de Nostradamus est subdivisé en des ensembles de 100 quatrains appelés centuries.

La première édition du livre des prophéties de Nostradamus comporte 353 quatrains prophétiques.

Cette première édition est remplie de références savantes.

Quant à la dernière édition, elle a été publiée deux ans après la mort de Nostradamus.

Cette dernière édition restera toujours incomplète.

Contrairement aux 1000 quatrains préalablement annoncés par Nostradamus, cette édition ne contiendra que 942 quatrains soit 58 de moins.

Nostradamus est un astrologue dont la renommée n’est plus à décrire.

Il a connu un parcours assez élogieux.

Ses prophéties sont diversement interprétées.

D’aucuns y croient comme une parole d’évangile tandis que d’autres les fustigent.

Ainsi si vous souhaitez aller plus loin et découvrir les textes précis de Nostradamus, voici le livre que nous avons trouvé sur Amazon :


Bilan énergétique et spirituel

Nous vous proposons d'établir un bilan extrêmement précis de votre situation dans le monde invisible. Pour ce faire, nous utilisons notre pendule et plusieurs cadrans de radiesthésie.


Lire aussi:

Grimoire de magie et de sorcellerie : qu’est-ce que c’est ?

Tout savoir sur le taux vibratoire et le cristal de roche ?

Catégorie: Spiritualité et spiritisme