Grimoire de magie et de sorcellerie : qu’est-ce que c’est ?


Auteur: Loris Vitry (coach en développement personnel)
Supervision: Cathy Maillot (ostéopathe D.O.)
Tous deux sont thérapeute énergétique et spirituel.


Avertissement: Consultez obligatoirement votre médecin en matière de santé.


La sorcellerie dans la culture populaire a toujours été synonyme de personnes lançant des sorts grâce à des livres de magie.

Ces derniers (livres de magie noire ou blanche) existent en plusieurs tomes et on y retrouve des sortilèges de toutes sortes, des rituels magiques et tout ce qui a rapport à la pratique de la sorcellerie en général.

Le nom attribué à ces livres est : Grimoire.

Très populaires entre le XVIIe siècle et le XXe siècle, beaucoup de ces œuvres subsistent encore aujourd'hui.

Grimoire de magie et de sorcellerie : qu'est-ce que c'est ?

Le grimoire : comment peut-on le définir ?

L’expression « Grimoire » est un nom attribué à une variété de textes constitué de sortilèges, noms de démons, etc.

Bien évidemment, ils sont principalement liés à la pratique de la magie noire.

On retrouve très souvent dans ces livres de sortilèges spéciaux, des instructions très bien détaillées pour invoquer les démons de tous genres.

On peut également les considérer comme des manuels d’instructions réservés aux sorciers et/ou sorcières.

Ces derniers peuvent s’en servir pour dénicher toutes sortes d’informations qui jusque-là étaient considérées comme secrètes et inaccessibles au commun des mortels.

Ces derniers ont aussi accès aux réponses concernant l’invocation des esprits et au lancement de sort.

Le grimoire : quelles sont ses origines ?

D’après bon nombre de personnes, l’origine du grimoire n’est pas humaine.

Pour eux, sa trouvaille est plutôt liée d’une certaine façon à l’au-delà.

Plus précisément, la trouvaille du grimoire est liée au monde des morts.

Toutefois, de grands sorciers qui s’y connaissent vraiment dans le domaine ont écrit des grimoires.

Le but de ces derniers est de partager tous leurs savoirs et découvertes.

Pour l’efficacité des sorts de ces grimoires, il est primordial de suivre les instructions à la lettre.

La conception de grimoires pour certains adeptes doit respecter minimum trois conditions à savoir :

  • les sortilèges doivent être écrits à la main ;
  • l’encre a utilisé doit être rouge, ou si possible du sang ;
  • il faut relier les sortilèges entre eux par du cuir noir.

Par rapport à ce dernier point, certaines personnes optent plutôt pour la peau humaine comme support de sorts des grimoires.

Certains grimoires renfermant des informations et sorts classés top secret bénéficient d’un haut niveau de sécurité.

On en trouve qui sont fermés à clé pour permettre de limiter le nombre de personnes pouvant le consulter.

Le niveau de sécurité est encore plus élevé dans certains cas pour ne pas donner accès libre aux secrets de la sorcellerie et à l’invocation du malin.

En effet, certains grimoires sont rédigés dans une langue spéciale que seuls certains experts peuvent déchiffrer.

Il s’agit souvent d’une codification qui empêche les non-initiés d’avoir accès aux livres de magies.

La langue des grimoires

Les grimoires de haut niveau intègrent des rituels très bien élaborés accompagnés d’instructions bien détaillées sur leur réalisation.

Ces rituels proviennent souvent d’informations contenues dans d'anciens écrits magiques d’origines grecques et égyptiennes.

La source de ces écrits provient également d’anciens textes hébreux et des parchemins rédigés en latin utilisés par les mages ancestraux.

Cependant, les pratiquants de la magie noire pour des rituels de sorcelleries ont plutôt recours à l’énochien.

Il s’agit d’une langue ancienne que certains qualifient de « langue des anges ».

En effet, l’énochien est une langue primitive et très gutturale qui est basée sur les propriétés vibratoires de chaque mot.

Bon nombre de sortilèges et formules magiques se récitent en énochien pour mieux fonctionner.

Aussi, la langue des grimoires dépend de la zone où l’on se trouve.

Juste à titre d’exemple, on trouve un autre dialecte d’origine celte dans les civilisations nordiques et germaniques.

Les écritures sont constituées de runes et de symboles particuliers.

Les grimoires : des livres au-delà de la magie noire

Les grimoires ne sont pas des livres liés uniquement aux démons.

Bon nombre d’entre ces œuvres contiennent des savoirs liés à l’astrologie, à la science talismanique ou en encore à l’alchimie.

Grâce à ces livres, des amulettes et rites sophistiqués servant à chasser les mauvais esprits et à se débarrasser de la malchance ont été créés.

Certains de ces amulettes et rites sophistiqués sont aussi un dernier espoir pour des personnes désespérées en amour.

Certains encore plus gourmands recherchent à travers ces grimoires des moyens de transformer quelconque élément en or pour obtenir l'abondance.

À un moment de l’histoire, ces œuvres furent condamnées par les Églises chrétiennes.

Ces derniers qualifient les grimoires comme des œuvres sataniques.

Les auteurs de ces œuvres étant considérés comme des sorciers étaient pour la plupart brûlés vifs après jugement.

Parallèlement à la Bible, certains des grimoires qualifiés de diaboliques étaient déjà imprimés au XVe siècle.

Grimoire de magie blanche

Pour aller plus loin dans les rituels bénéfiques de sorcellerie, voici un livre de magie blanche que nous avons trouvé sur Amazon :


Bilan énergétique et spirituel

Nous vous proposons d'établir un bilan extrêmement précis de votre situation dans le monde invisible. Pour ce faire, nous utilisons notre pendule et plusieurs cadrans de radiesthésie.


Lire aussi:

Flamme jumelle, âme sœur : quelle est la différence ?

Voyance et Nostradamus : qui est-il vraiment dans l’invisible ?

Catégorie: Sorcellerie